Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Ciné-débat : « Morts à 100% »

janvier 12 @ 19 h 00 min - 22 h 30 min

Projection des documentaires « Morts à 100% » et de sa suite « Post-scriptum », en présence des réalisateurs.

  • Morts à 100% de Jean Lefaux et Agnès Guérin, réalisé en 1980 (55 min)
  • Morts à 100 % : post-scriptum se lit, comme son nom l’indique, tel une suite du documentaire Morts à 100 %. Un film de Modeste Richard et TomJo (45 min).

Après avoir souffert plus que quiconque des deux premières révolutions industrielles, notre région en aperçoit une troisième sans que l’on puisse, là encore, reprendre en main le cours de notre histoire. Morts à 100 % : Post-scriptum a donc la prétention de démystifier notre histoire industrielle régionale pour mieux se réapproprier notre présent : que produire, pour qui et pour quels besoins ? Car derrière notre développement technologique, il y a toujours des sacrifiés de la mine : en Chine pour le coltan, au Niger pour l’uranium, etc.

MORTS À 100 %

Morts à 100 % tire le bilan d’une vie de travail et d’exploitation pour ceux qui, dans le bassin et ailleurs, ont cru au mythe du mineur héroïque au travail et dans la lutte. Ce mythe auquel ont largement contribué les partis politiques de gauche et les syndicats s’est effondré sans heurts dans la mort du bassin du Nord-Pas-de-Calais. Les mineurs se demandent comment ils ont pu contribuer à leur propre exploitation et à leur propre mort par silicose.

MORTS À 100 % : Post-scriptum

En 2012, l’UNESCO élève le bassin minier Nord-Pas de Calais au rang de « Patrimoine mondial », saluant l’« œuvre conjuguée de l’homme et de la nature ». La mémoire des 40 000 morts de la silicose s’en trouve recouverte de représentations aseptisées confinant à la nostalgie. La mythologie minière connaît alors une seconde vie. Elle ne sert plus l’exploitation du travail des mineurs, mais celle de leur image, mise au profit du renouveau du bassin houiller.

Voilà ce dont témoignent les acteurs du Centre d’animation culturelle de Douai qui, dans les années 1980, écorchèrent la mythologie minière : les travailleurs du fond étaient-ils ces héros de la Grandeur industrielle française, ou les otages d’une fierté qui les poussa au sacrifice ?

Détails

Date :
janvier 12
Heure :
19 h 00 min - 22 h 30 min

Lieu

Au LAG – Cet évènement est ouvert à toutes-tous.