Réalisation de produits cosméto

Il s’agit d’un atelier Fais le toi même : les ateliers de l’émancipation anti-conso. Cet atelier a été réalisé en février 2016.

En bas de cette page, quelques recettes des produits réalisés lors de cet atelier.

Le matériel

  • gants de ménage et lunettes de protection : de soleil par exemple -> ce sera nécessaire pour une étape de la fabrication du savon
  • grand saladier en verre et bol
  • balance de ménage, verre doseur, fouet
  • un mixeur plongeant

Et pour les contenants :

  • brique (type tétrapack) de lait ou de jus de fruits vide
  • petits pots en verre avec couvercle (25 ou 50ml : pour crème et dentifrice)
  • flacons vides (50cl, 75cl et/ou 1l -> pour shampoing et lait démaquillant)

Et avant tout, quelques conseils, glanés à l’issue de cet atelier :

Avant de démouler les savons, il faudra :

  • Mettre des gants : il vaut mieux attendre la fin du « curage » (séchage) pour toucher les savons à mains nues, ou alors toucher vite et bieeeen se rincer les mains après.
  • Vérifier si la saponification s’est bien passée en surveillant les éventuelles anomalies :
    • Si les savons suintent de l’huile en surface, ou bien si on voit des bulles contenant un liquide aqueux ou des cristaux blancs… c’est raté ! Le mélange a été mal fait, ou bien la température était trop chaude au moment du mélange. Dans ce cas, les savons resteront très agressifs (caustiques) et on ne pourra pas les utiliser. Ils ne sont pas récupérables, il faut les jeter.
    • On pourra faire une vérification supplémentaire après les 6 semaines de curage : on coupe un savon, et s’il y a des morceaux ou des genres de grumeaux blancs à l’intérieur, c’est de la soude mal mélangée, le savon est caustique et il faut le jeter.

Mais bon, nos petits savons avaient l’air très lisses et bien partis, ça serait étonnant qu’il y ait un souci… néanmoins ce sont des informations utiles à connaître, en particulier si vous voulez en refaire chez vous.

En revanche, il est possible qu’il se forme, avant le démoulage ou après, une légère couche d’une substance couleur de cendre en surface… c’est tout à fait normal et sans danger. C’est de la cendre de soude, inactive et inoffensive, qui part à la première utilisation du savon. On peut l’éviter en vaporisant le savon d’alcool isopropylique, ou en filmant les moules de savons avec du cellophane: dans ce cas il faut attendre un ou deux jours de plus pour démouler…

Et vous avez la patience, vous ? 🙂

S’il n’y a pas cette pellicule quand vous démoulerez et que vous ne voulez pas qu’elle risque d’apparaître ensuite, recouvrez les savons démoulés de cellofrais pendant deux jours avant de les laisser sécher à l’air libre.
Mais en fait on s’en fout un peu, ça donne juste un petit aspect « farineux » au savon avant la première utilisation et ça n’enlève rien à ses qualités.

Pour démouler :

  • le mieux est de démouler les savons sur du papier sulfurisé, sur lequel on les laissera curer (sécher et parfaire la saponification) 6 semaines à l’abri de la lumière, en les retournant au bout de 15 jours.
  • au démoulage, le savon ne sera pas tout à fait dur encore : pour faciliter le démoulage des savons dans les petits moules de silicone sans les abîmer, on peut mettre les moules 1/2 h au congélateur, ensuite on les passe à l’envers rapidement sous l’eau chaude et plouf, ça se démoule tout seul :).

Les recettes

Note : ces recettes sont imprimées dans un classeur, disponible dans la bibliothèque du LAG.

Vous pouvez également télécharger le cahier de l’ensemble de ces recettes.

Vous pouvez cliquer sur chaque image, pour agrandissement.

Lait démaquillant amande douce

Lait démaquillant amande douce

Crême hydratante avocat miel

Crême hydratante avocat miel

Dentifrice fraîcheur

Dentifrice fraîcheur

Bain de bouche purifiant

Bain de bouche purifiant

Le savon naturel

Le savon naturel

Gel douche laurier

Gel douche laurier

Shampoing "Belle brunette"

Shampoing « Belle brunette »

Shampoing reflets cheveux blonds

Shampoing reflets cheveux blonds

Poudre "Bonne mine"

Poudre « Bonne mine »

Ce contenu a été publié dans Au LAG. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.