Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Le bassin minier à l’épreuve de la photographie

mars 16 @ 19 h 00 min - 21 h 00 min

Mémoire et conscience du présent

Avec la participation de Didier Vivien, photographe documentaire, auteur du livre LA VIE SUR TERRE.

La vie sur terre

Le photographe Didier Vivien a composé en près de 40 ans d’investigation un livre documentaire exceptionnel autour du charbon et de l’histoire du Bassin minier nord-Pas-de-Calais. Il a commencé son incroyable engagement photographique dans les années 1980, au moment de la fermeture des derniers puits, poursuivant ensuite son exploration sur les mutations du paysage issues de la fin de cette industrie.
Cette immersion l’a amené vers un important travail d’historien et l’écriture de deux essais pour ce livre : une histoire sociale des enjeux du charbon des années 1720 à nos jours largement illustrée par des documents d’archives et une réflexion sur la photographie documentaire, sa pratique et ses mutations.

Les 640 pages de l’ouvrage sont divisées en deux parties :

  • une archéologie des sites miniers
    5 séries photographiques réalisées en noir et blanc à partir des années 1980 autour des lieux, des outils, de la culture de la mine, jusqu’à la fermeture des derniers puits du Bassin en 1990.
  • une étude du territoire à l’aube du XXIe siècle
    5 séries photographiques en couleur présentant les mutations et la réinvention du territoire après la fin de l’exploitation. le découpage par secteur (Denain et Valenciennes, Douai et Aniche, Hénin-Beaumont et Carvin, Lens et Liévin, Bruay-Labuissières et Auchel) permet de mettre en évidence la singularité de chaque territoire (patrimoine minier, diversité de l’habitat minier, morphologie des paysages…).

La soirée au LAG

La soirée au LAG est l’occasion d’aborder avec Didier Vivien différents aspects :

  • les métamorphoses du capitalisme : dans le bassin minier, l’exploitation de l’homme continue sous d’autres formes, plus sophistiquées
  • le bassin minier, territoire parodique des mutations du capitalisme
  • c’est le capitalisme qui a inventé la photographie, pour en faire un formidable moyen d’abrutissement, pour la publicité, la presse people, … Quelle photographie mettre en œuvre, qui ne prive pas la pensée de ses moyens de liberté ? Quelle photographie de style documentaire, non assujettie ?
  • où en est la photographie de type documentaire ?
  • le rôle des images dans la vision du monde
  • en quoi les photographes, les artistes en général, peuvent aider les gens à mieux vivre ?
  • ….

 

Détails

Date :
mars 16
Heure :
19 h 00 min - 21 h 00 min

Lieu

Au LAG – Cet évènement est ouvert à toutes-tous.